Episode: Kader Aoun et des stand-uppers : "Je n'abandonnerai jamais la banlieue"


ventsContraires.net Logo
Subscribe
Kader Aoun et des stand-uppers : "Je n'abandonnerai jamais la banlieue"
« Je n’abandonnerai jamais la banlieue », Kader Aoun avec AZ, Merwane B, Lenny Mbunga, Seb Mella.

Kader Aoun a grandi dans le 93. Sa mère vit toujours dans le 93. Lui aussi. Mais ils ne sont la périphérie de personne. Ou alors Paris est leur périphérie. C’est vrai qu’il y a une frontière. Kader a beau avoir fait des études, SciencesPo, « il y a une frontière qu’on te met en permanence en travers de la route. » Délit de faciès, on ne passe pas. Pour ouvrir la porte, il faut une rupture, un choc, une forme de violence. Heureusement pour lui ça a été le rire. La dernière porte à laquelle il a essayé de frapper. Le stand-up est un truc très américain avec un énorme public. Celle-là s’est ouverte. Il y a laissé un pied pour garder le passage et a formé plusieurs générations d’artistes. « Je me fous d’où ils viennent, de quel milieu ils sont, dès l’instant que je reconnais un talent. » Mais quand il donne rendez-vous dans Paris à des minots venus de banlieue, des comiques en qui il croit, ils attendent que Kader soit dans le café avant d’entrer. « Ils ne s’autorisent que les chichas à Paris. » Pour lui c’est obsessionnel, il essaie de mélanger les gens, de manière intergénérationnelle aussi. Il fait de la politique tous les jours, avec des blagues.
 
Programmation Jean-Daniel Magnin pour le festival Nos disques sont rayés, Théâtre du Rond-Point


ventsContraires.net
Users who viewed this episode also viewed...

ventsContraires.net > Bénédicte Lanot : Veni, vidi, vixi (je suis venu, j'ai vu, j'ai vécu) / comment raconter son enfance ?

Une conférence de Bénédicte Lanot "Nathalie Sarraute met en scène la confrontation de la mémoire et du vivant. Comment échapper au mythe de l'identité autobiographique ? Comment restituer le tremblement existentiel face aux diktats de la représentation, face aux préjugés de l'imaginaire collectif et des mémoires culturelles ? Nous montrerons que Nathalie Sarraute écrit comme on combat : en cherchant la cause au nom de laquelle on revendique d'exister...

ventsContraires.net > Jean-Pierre Filiu : Un tour de France des Arabes

« Chaque nouveau débat sur l’Islam en France est plus lourd que le précédent. Je choisis pour ma part de parler des Arabes plutôt que des Musulmans, de peuples plutôt que d’une religion, d’une culture plutôt que d’une foi. Les attentats du 13 novembre 2015 ont suscité de nombreuses d’interventions de ma part dans le cadre d’initiatives citoyennes de natures très diverses...

ventsContraires.net > Didier Pleux : Psychopathologie et réalité

Une conférence de Didier Pleux "Ellis, psychologue américain dissident de la psychanalyse crée les therapies cognitives en 1955. Les pathologies expriment un dysfonctionnement psychique entre principe de plaisir et principe de réalité. Comment se créent les attentes, exigences irrationnelles de certaines pathologies ? Comment les traiter ? La psychotherapie emotivo-rationnelle d'Albert Ellis donne de nouvelles perspectives...
Comments (0)

Login or Sign up to leave a comment.

Log in
Sign up

Be the first to comment.